parallax header

Parallaxe Newsletter Mars 2013

(cliquez ici pour revenir à l'édition actuelle


Chers passionnés du rangefinder et photographes classiques.
Merci de suivre nos nouvelles et pensées.

Notre demeure virtuelle

Je ne sais pas si vous avez remarqué, mais Camtec Photo et son fidèle partenaire télémétrique (anciennement connu comme leicaboutique.com) ont un nouveau site Web de toute beauté. Conçu et créé par Mike Hayes de mikesimagination.net, il répond à toutes nos exigences et même plus ! Compatible avec la technologie actuelle et conçu pour servir celle du future, la nouvelle architecture du site est si souple et malléable qu’elle peut s'accommoder de tout changement. À venir : un nouveau panier d’achat.

Notre demeure réelle

À la mi-février, nous avons entrepris un réaménagement prévu de longue date de notre succursale de la rue Notre-Dame. Le bâtiment, qui nous abrite depuis 1988, à des racines remontant au xviie siècle. Les retards et complications sont chose courante dans les travaux, mais la fin approche. D’ici deux semaines, nous pourrons nous enorgueillir d’avoir une nouvelle boutique complète.

 

Les changements sont nombreux : nouveaux comptoirs et étagères, un plafond surélevé, un design plus aéré et une bibliothèque remplie de livres photos accumulés pendant trois décennies. J’ai bien hâte de ranger mes outils et je vous demande pardon pour ma lenteur à répondre à vos courriels et questions durant la période de travaux.

Installation du mobilier Feu le plafond... On découpe... On jette...

La magie monochromatique : Le M noir et blanc dans les mains de Pierre Charbonneau

Quand le Monochrom fut annoncé en mai dernier, je fus l’un des premiers à l'applaudir et à saluer l’engagement de Leica envers la photo noir et blanc. J’ai aussi réalisé que ce M spécialisé souffrait de l’état de “quasi-disponibilité” qui avait affecté d’autres produits du catalogue, surtout que le polyvalent M9 n’avait pas à avoir honte de ses photos noir et blanc. Ajoutez à cela mon amour de la pellicule, tant pour sa qualité que pour sa discipline, et cela fit de moi un sceptique sur le besoin d’avoir un Monochrom.

 

En octobre 2012, nous avons tenu un atelier Monochrom et j’ai pu essayer l’appareil durant les semaines qui ont suivi. Trêve d’exagération, je suis converti ! L’approche et les résultats du Monochrom diffèrent non seulement de la pellicule et des autres appareils numériques, mais ils sont supérieurs à ce que tous les appareils numériques produisent. De plus, et je sais que je vais me faire excommunier par certains en affirmant cela, mais ils sont même supérieurs aux résultats de la pellicule ! Vais-je abandonner complètement la pellicule ? Non, mais je réalise peu à peu l’impensable en regardant le travail de mon ami, le grand photographe montréalais Pierre Charbonneau. Pierre a compris l’intérêt et les capacités de cet appareil. Son travail témoigne de la force du noir et blanc, de sa technique et de la présentation du résultat final.

 

Je discutais récemment avec Tim Isaac, l’inventeur et frabriquant de la ligne Match Technical qui comporte les poignées Thumbs-UP et les déclencheurs Bip-Bop-Boop-Beep. Il s’est également émerveillé des résultats du Monochrom. “I must say that this fine camera lets me achieve all the things I aspired to do with film through the years. It is an amazing camera!”

 

Deux autres cadors de la photographie canadienne ont également adopté le Monochorm et nous trépignons d’impatience de vous présenter le futur travail de Geoffrey James et de Serge Clément.

L’aube d’un second Âge d’or du M ?

“La netteté est un concept bourgeois” – Henri Cartier-Bresson

 

La technologie numérique a grandi et nous saurons dans les mois à venir sur les nouvelles fonctions du Leica M permettrons de maintenir et d’élargir le statut du rangefinder. Si l’affirmation de Cartier-Bresson a retenu l’attention pendant plusieurs décennies, il y a une grande marche entre celle-ci et l’attention excessive portée à l’examen de pixels pour détecter un flou. Nous saurons sous peu si, dans la recherche de Leica d’obtenir des images à la qualité technique absolue sur le M numérique, les ingénieurs ont sacrifié la simplicité et la fluidité propres à l’utilisation d’un appareil M.

 

Je demeure vexé et perplexe face aux images publiées par les photographes qui ont testé l’appareil et par celles disponibles sur le site de Leica. En aucun cas, ces images initiales ne rendent justice aux capacités ou au caractère de l’appareil. Sans discuter de l’esthétique des photos, le choix des objectifs ainsi que les conditions de prise de vue m’ont laissé perplexe alors que je prenais mon M9. Je fus cependant ravi de voir que Stefan Daniels a reconnu cet écart, un geste tout à son honneur. 

 

Mark Norton – Désolé de relancer une discussion sur le sujet, mais je préférais le faire plutôt que cela se perde dans les discussions déjà existantes, les gens doivent lire ceci. J’ai pris contact avec Stefan Daniels et lui ai dit que je trouvais les exemples actuels mal choisis et nuisibles à l’image de Leica, je lui suggérais même une autre approche. Je suis heureux de vous montrer sa réponse :

 

Stefan Daniel – Merci de votre message. Je suis entièrement d’accord avec vous. M. Rohde a agi à l’encontre de notre entente de ne pas publier les photos. Cependant, nous allons publier des photos plus convaincantes et pertinentes sur le nouveau M cette semaine. Nous sommes convaincus que ce nouvel appareil va satisfaire, voire dépasser les exigences de nos chers clients M !

S’engager, commander, patienter

Quelle est la période de gestation d’un Leica M240 ? Je ne crois pas que ce sera beaucoup plus long et je crois que ça en aura valu la peine. Cela dit, l’incapacité d’avoir des objectifs et des appareils prêts lors de leur annonce est à la fois frustrant et déconcertant. Il est vrai que les derniers lancements des boîtiers professionnels Canon et Nikon furent tout sauf exemplaires, mais il s’agit là d’exceptions. Chez Leica, les pérégrinations aux airs de torture font partie de la façon de faire. En manque de bonnes nouvelles ? Alors qu’il a fallu des mois voire plus pour satisfaire le carnet de commandes, les objectifs Summilux, Noctilux et Summicron ne sont plus en rupture de stock !

 

Comme beaucoup d’entre vous, je me suis amouraché du capteur CCD du M9 avec son look Leica si unique. J’ai hâte de mettre le nouveau M à l’essai et de voir s’il égale ou occulte son prédécesseur.

Leica M

Consultation photo : montrer le Bien de l’humanité

Notre mémoire s’alimente de souvenirs et de photos, mais nous décrivons et rendons hommage grâce aux superbes images qui avaient une portée plus grande et pertinente.

 

Voilà 40 ans que les Accords de Paris ont mis fin à la guerre du Vietnam. Larry Burrows du Life Magazine a apporté la guerre dans le foyer de millions de gens. Cette photo, intitulée “Reaching Out”, montre des survivants lors d’un combat dans la zone démilitarisée en octobre 1966.

 

Je me souviens d’attendre le facteur, qu’il pousse le magazine Life par la fente de la porte pour ensuite sauter les pages jusqu’à l’essai-photo de Larry Burrows. Prises dans un cadre apocalyptique, ses photos n’insistaient pas sur la catastrophe, mais bien sur la compassion et l’espoir.

 

Le photographe de guerre britannique Don McCullin a photographié de nombreux conflits dont Chypre, le Vietnam, l’Irelande du Nord et Beirut. Ses images sont dignes de la précision d’un photographe de sports, mais toute cette action, si violente et meurtrière est reléguée au second plan, derrière l’émotion des gens pris dans le conflit. La Galerie Nationale d’Ottawa expose une rétrospective de ses photos jusqu’au 14 avril. Dans ce lieu, ces témoins intemporels nous soulignent tant la cruauté que la clémence de l’homme.

Reaching out

Trop tôt disparue

La communauté photographique de Montréal a perdu une grande amie. Bonnie Nichol, photographe douée et sensible avec une énergie rayonnante, est décédée en janvier. Membre de longue date du Montreal Camera Club, Bonnie publiait l’infolettre du club, Cameragram. Elle était une visiteuse régulière à la boutique et une participante enthousiaste aux ateliers M Vision. Elle nous manquera beaucoup.

Bonnie Nichol

La table ronde télémétrique - Histoire d’un vagabond

Si votre regard se porte sur une photo d’Éric Lajeunesse, ne vous attendez pas à une vue d’ensemble. Vous contemplerez plutôt un fragment de vie composant une part du chaos qui nous entoure, définissant l’aspect aléatoire du moment saisi.Katmandou, New York, Paris et La Havane, font partie de la grille de composition d’Éric, usant de sa grande aisance pour le cadrage, il arrive à établir des liens entre ces sujets épars.

 

Bien que prise avec de la pellicule noir et blanc, cette série n’est pas définie par son médium, qui apporte sa texture et son élégance à ses images. Analogique ou numérique, je n’hésite pas à qualifier Éric d’un des meilleurs photographes Leica que je connaisse. À mes yeux, ses photos font écho à l’audace du meilleur travail de Mac Riboud.

 

“Errance” est le dernier tour de force de ce photographe très particulier. L’exposition dure jusqu’au 6 avril à la Bibliothèque municipale et scolaire de Bromont, 37 rue de Gaspé, Bromont. Attendez-vous à être absorbé par la force de la photographie de rue classique.

La table ronde télémétrique - La Mémoire de l’eau”, elle ne coulera pas dans l’oubli

Les inondations de la vallée du Richelieu de l’an dernier furent très difficiles à surmonter pour ceux qui furent frappés par elles. Telle fut la crise que l’armée dut intervenir pour placer des sacs de sable et aider la population. Les photos très éloquentes d’Édouard Plante-Fréchette et d’autres photojournalistes rendent l’exposition de Michel Huneault encore plus remarquable. Michel a saisi les mêmes images à deux époques : l’une avec l’eau ayant envahi les terres, l’autre après son retrait. Ces images n’évoquent aucune menace, mais bien une beauté discrète et remarquablement calme.

 

Henry David Thoreau a écrit : “It’s not what you look at that matters, it’s what you see.”  La vision de Michel de l’inondation est très cohérente. Jamais il n’utilise de passe-droit ou de raccourci pour faciliter son travail. Cette cohésion offre au spectateur une perspective originale dans un événement unique.

La table ronde télémétrique - Partage d’amitiés et d’expériences

Judith Lermer Crawley a une obsession singulière : tenir un cahier visuel des personnes qu’elle côtoie. Elle explore les différents thèmes et phases de la vie au travers de ses amis et de sa famille. Toujours d’actualité, son “Women’s Daybook Series” va de 1986 à 2010 et son “The 50s/La cinquantaine” examine une décennie d’existence. Son œuvre saisit toute l’aventure de la vie dans des études qui, de par leur profondeur et leur durée, donne du poids et de l’importance à une collection agréable, gratifiante et captivante.

La table ronde télémétrique - Dépêches de Bali

Il me fait toujours plaisir de recevoir des nouvelles de mon ami et héros Carl Valiquet. Sa perspicacité sur le vie et surtout sur le monde visuel m’a toujours inspiré. Carl désire partager sa passion et sa connaissance de Bali avec des voyageurs dans la région et propose ses services de guide et coach photo pour une expérience unique dans l’existence.

 

Pour plus d’informations, veuillez télécharger le PDF.  

La nostalgie des Noktons

Si vous me connaissez, vous savez que j’aime tous les 50mm et que j’ai flirté avec bon nombre d’entre eux. De fait, quand Cosina a annoncé un nouveau venu, je me suis préparé à faire une nouvelle cour.  

 

Malheureusement, le 50mm f/1.5 n’est pas encore prêt pour le bal des débutantes et, quand il arrivera, il devra faire face à de nombreux concurrents établis, les légendaires Leica Noctilux, Summilux et Summicron, la bête de vitesse de Voigtlander le Nokton f/1.1 et le superbe Planar de Carl Zeiss, un objectif réputé pour sa superbe netteté et son prix très raisonnable. (je sais, il y a aussi le Zeiss Sonnar, mais c’est un objectif très spécialisé que je ne recommande pas pour la photographie générale.)

 

Pendant plusieurs années, le Nokton 1.5 à monture à vis a eu la réputation d’être un très bon 50mm, surtout lorsque fermé de deux crans. Il offrait de bons résultats pour un prix modique. Cosina va bientôt s’apercevoir qu’il ne suffit plus de faire du neuf avec du vieux. Du fait des exigences des nouveaux capteurs numériques, il ne suffit plus de ressortir des anciens objectifs à vis en leur offrant une monture M. Tout comme son prédécesseur, le nouveau Nokton 1.5 aura 6 éléments en 5 groupes. Il sera disponible en noir et argenté. Comme il fallait vraiment fermer le diaphragme de l'ancien Nokton, je ne sais pas si l’ouverture maximum représentera un cran de plus utilisable comparé au Planar à f/2.

 

Le nouveau Nokton 50mm f1.5 Asphérique devrait être disponible cet été. Il n’y a pas de date précise, pas de prix et, d’après moi, pas de raison d’attendre. Si vous êtes à la recherche d’un objectif normal, regardez la multitude de belles pièces disponibles, tant neuves que d’occasion. Vous allez certainement en trouver un qui va correspondre à votre budget, et je  pense  qu’aucun ne vous décevra.

***

Si l’hiver 2012-13 nous a offert de nombreuses chances pour prendre des images remarquables, il est temps de reléguer gants, écharpe, manteau et bottes au placard et de retourner faire de la photo de rue, et non pas de sloche.

 

Au plaisir de lire vos commentaires.

 

Photographiquement vôtre,

 

Jean Bardaji et Daniel Wiener

Rangefinder footer image

La Photo Télémétrique: Capture Life as you see it!

Abonnez-vous à la newsletter

Nous sommes respectueux de votre vie privée et nous ne partagerons jamais votre adresse courriel avec qui que ce soit.