parallax header

Infolettre Parallaxe, Décembre 2013

(cliquez ici pour revenir à l'édition actuelle


Chers passionnés du rangefinder et photographes classiques.

 

Merci de suivre nos nouvelles et pensées.

Le parcours de la découverte de Paolo Barzman

Si vous êtes comme moi, vous vous demandez aussi vers où notre métier et vocation se dirigent depuis l’arrivée du numérique. Après avoir vu l’exposition tour de force de Paolo Barzman baptisée Kairos d’après le concept grec du “moment indéterminé où quelque chose de spécial arrive”, je suis arrivé à la conclusion que nous nous sommes posés la mauvaise question ! À travers le regard de cet artiste visuel de premier plan, les résultats dépassent ce que nous estimons être de la photographie. Nous avons été inondés par les propos sur les apports de la technologie à la qualité d’image, nous avons débattu sur la manipulation et ses limites éthiques (surtout depuis que la photographie traditionnelle est considérée comme la garante de la représentation de la réalité), mais Kairos nous offre un nouveau postulat basé sur un concept abstrait et menant vers une conclusion idéalisée.

 

D’origine française, Paolo Barzman utilise la photographie pour créer ces images saisissantes. Le fait qu’elles montrent de vraies personnes arpentant les rues fait toute la différence dans notre perception des impressions. Écrivain et cinéaste pour l’essentiel de sa carrière, il s’est fait un grand avocat de l’instantané. Tel un film noir puissant, ces impressions mettent de l’avant la relation entre l’Homme et son environnement fabriqué, la ligne entre l’imaginaire et le réel. L’étendue de son travail ainsi que la technique et la recherche nécessaires à sa réalisation en font un exploit sans précédent.

 

En écoutant Barzman parler à une classe d’étudiants en photographie lors de l’exposition, j’étais impressionné par le regard de l’artiste sur le pourquoi de ses images. Il partit d’une idée et c’est son engagement envers celle-ci qui lui a imposé la discipline pour trouver les moments et lieux à photographier afin de l’illustrer. Sur le comment de son travail, il suffit de dire que les techniques employées (dont une utilisation prodigieuse de Photoshop®) furent choisies pour mettre en valeur la vision de l’artiste.

 

Kairos fait partie des expositions les plus importantes que j’ai vues depuis longtemps. Elle redéfinit comment nous percevons la photographie et élève Paolo Barzman au rang des grands artistes contemporains.

Ces prophètes autoproclamés ne recherchent pas que la vérité…

Auparavant, si vous vous intéressiez à la photographie, vous vous ruiez sur les livres et magasines proposant les œuvres des photographes que vous admiriez. Certains d’entre eux sont, pour moi, Robert Doisneau, Helen Levitt, Mary Ellen Marks, Marc Riboud, Ara Güler et George Zimbel. Le paysage Internet actuel offre moins de ces gens-là et plus de je-sais-tout et experts autoproclamés qui, à force d’acharnement et d’endu-rance, sont devenus les gourous d’innombrables amateurs.

 

Soyons clairs : certains de ces “experts” utilisent leur popularité principalement pour se remplir les poches. Pour ce faire, ils nous bassinent de pubs de grand détaillants et offrent des promenades, qu’ils qualifient d’atelier, de l’Islande à l’Antarctique. Non seulement ils haussent leur propre travail à un rang qui n’est pas le leur, mais ils ne jugent les projets que par leur perfection technique. Si les années 1950 furent le début de la photographie moderne et humaniste, les tonnes d’images banales à la netteté clinique et au bokeh crémeux vantées par les gourous d’aujourd’hui font pâle figure face à la beauté et à l’importance de celles prises par Berenice Abbott, Lee Friedlander, Gordon Parks, Ruth Orkin et Larry Towell, pour ne citer qu’eux.

 

Pour ce qui est des recommandations d’équipement, qui sont la raison d’être de la plupart de ces sites, il est important de lire leurs avis avec une certaine réserve. Nous vous encourageons à parcourir l’Internet pour trouver des opinions sur les derniers produits, mais comme nombre de nos clients peuvent l’attester, nous ne promouvons jamais l’article le plus cher sans raison. Nous écoutons vos besoins et ensuite, nous recommandons un appareil, objectif ou accessoire qui réponde à vos besoins.

 

Voilà qui suffit.

Le Sony A7R : Le gamin qui fait trembler les rois

Chapeau à Sony. Leur nouvel appareil à objectif interchangeable A7R  avec 36-megapixels et viseur électronique, cause une réelle tempête photographique. Nous avons eu la chance d’essayer plusieurs objectifs M avec ce capteur hors-norme et, parfois, nous avons été bluffés par les résultats. La grande surprise ? Le 50mm f2 Zeiss Planar offre une netteté et une esthétique absolument saisissantes !

 

Ainsi qu’il a été rapporté par plusieurs essayeurs, la proximité de l’élément arrière de presque tous les objectifs grand-angulaires monture M présente un problème pour les bords de l’image. Nous avons remarqué beaucoup de vignettage, de fringing et parfois un débordement (smearing) très désagréable.

 

Venez à la boutique pour essayer le premier appareil plein cadre, avec viseur électronique, interchangeable. C’est un bel ajout qui doit susciter l’inquiétude des PDG des gros canons de l’industrie photographique japonaise.

Pourquoi j’utilise un Leica

Faites-vous partie des photographes qui attendaient avec impatience le Sony A7R, ou un autre appareil plein cadre sans miroir ? Est-ce que vous n’en pouvez plus d’attendre le prochain “Leica Killer” ?! Est-ce que vous comptez les jours avant de pouvoir mettre votre verre Leica M sur un boîtier coûtant une fraction d’un M240 et ayant un capteur 36 mégapixels ? C’est très bien et j’espère que cet appareil deviendra l’outil de prédilection pour beaucoup, mais je ne peux pas imaginer quelque appareil à visée électronique remplacer mon Leica. Voici pourquoi :

 

C’est l’expérience du télémètre, avec sa façon directe de voir et de cadrer, qui me permet d’être au fait de ce qui se passe devant moi. C’est le plaisir que j’ai en portant l’appareil à mon œil. C’est la croyance que les images que je créé avec un Leica sont spéciales parce que l’appareil m’a fourni un maximum de contrôle et un minimum de gêne et ce avec un vieux Summicron canadien ou un Summilux non-ASPH. Il y a d’autres excellents appareils disponibles, mais je reviendrai toujours au Leica M pour ma photographie. Et bien que le 35mm Summilux actuel ait une netteté remarquable de bord à bord et que le 50mm Noctilux soit sans égal pour le rendu et les performances en basse luminosité, j’utilise un Leica M parce que, dans mes mains, IL M’INSPIRE !

Choosing Fatherhood, du photographe Lewis Kostiner est un livre splendide mais pas un hommage aux parents. Au contraire, il remue le problème des pères américains trop absents et des conséquences pour leurs enfants.

 

Bien que très crues, les images ne provoquent pas la pitié ni de faux sentiments. C’est une représentation sans verni et fidèle de pères et de leurs progénitures travaillant dur pour faire en sorte que leur deuxième chance pour la paternité réussisse. Du fait de leur réalisme, ces portraits et essais qui les accompagnent sont forts et émouvants. 

 

Lewis Kostiner est un tenant de la discipline télémétrique. L’appareil s’intègre parfaitement à son style de photographie : des photos qui perturbent le spectateur avec des tranches de vie basées sur l’authenticité et une esthétique reposant sur la précision et l’honnêteté. Toutes les photos furent prises avec un Leica M8, l’appareil qui lança la révolution numérique Leica  et qui demeure très capable encore aujourd’hui.

 

Disponible en magasin et en ligne, Choosing Fatherhood ne retient pas ses coups, il cadre ce grave problème familial et le présente au spectateur façon mature et profonde.

Beautés turques: nouvelles photos de Mike Hayes

Mike Hayes est un grand ami et un photographe accompli qui a littéralement fait le tour du monde. Sa dernière aventure l’a amené, avec son vélo et son Fuji X100s, en Turquie et, plus précisément, en Anatolie.

 

Superbe étude de la couleur, ses images sont spontanées et, malgré l’air d’images prises au hasard au gré du chemin, magnifiquement cadrées.

 

Pendant que Mike fait du vélo, asseyez-vous, détendez-vous et profitez de cette galerie de ses dernières images.

Sous le sapin de Noël

Pour le Leicaphile, ou quiconque intéressé par la belle photographie, le calendrier Leica 2014 présente des photos noir et blanc inspirantes signées René Burri. Récipiendaire du prix Leica Hall of Fame, les portraits des leaders et artistes ainsi que la documentation des tournants politiques saisis par le photographe octogénaire font partie du patrimoine visuel de la seconde moitié du XXe siècle. Pour la première fois, ces calendriers sont arrivés avant le Nouvel An ! Superbement imprimés sur carton épais, ils sont disponibles en magasin et en ligne pour 31.95$

 

Pour le fan de Leica soucieux de son look, nous offrons les T-shirts Leica en plusieurs variantes. À 34.95$ et disponible en magasin et en ligne, ils sont disponibles en tailles L et XL (tailles européennes), le M est disponible sur commande spéciale. Les designs offerts sont Bauhaus, montrant le nouveau M sur fond noir; Bauhaus, montrant le nouveau M sur fond blanc; Lens, montrant le design optique du 50mm Elmar classique sur fond noir; Lens, montrant le design optique du 50mm Elmar classique sur fond blanc; Lens, montrant le design optique du 50mm Elmar classique en rouge sur fond blanc; et 100-year Commemorative montrant une mosaïque représentant le logo Leica en rouge.

***

On dirait qu’hier seulement, Rita et moi étions en train d’apprécier le début de l’été dans la campagne française. Maintenant, nous dégageons la glace du trottoir et nous faisons nos préparatifs pour Noël.

 

À tous les clients et amis de Camtec Photo, nos sincères remerciements pour votre soutien. Meilleurs vœux à vous et à vos proches en cette saison des Fêtes et pour 2014.

 

Au plaisir de lire vos commentaires

 

Photographiquement vôtres,

 

Jean Bardaji et Daniel Wiener

Rangefinder footer image

La Photo Télémétrique: Capture Life as you see it!

Abonnez-vous à la newsletter

Nous sommes respectueux de votre vie privée et nous ne partagerons jamais votre adresse courriel avec qui que ce soit.