parallax header

Parallaxe, avril 2018

Chers passionnés Leica et photographes classiques,

Merci de suivre nos nouvelles et pensées.

 

AIPAD 2018 !

Chaque année, le monde de la photo se rend à New York pour une fête de quatre jours en l’honneur de tous les genres photographiques. J’ai eu la chance d’assister à l’édition 2018, qui n’a pas démérité par rapport aux années passées. Il y avait des centaines de galeries, affichant le travaille de milliers des photographes des quatre coins du monde, chacun montrant son meilleur travail. Du Daguerréotype aux concepts modernes sous un même toit, de quoi captiver les admirateurs et susciter l’attention des critiques.

 

Vous ne pouviez pas faire plus que quelques pas sans apercevoir une image célèbre, que ce soit les photos immaculées de la famille de Sally Mann, les moments décisifs d’Henri Cartier-Bresson, les images empreintes d’amour de Robert Doisneau ou les couleurs séduisantes des paysages urbains de Thomas Hoepker.

 

Si l’on voulait voir toute l’exposition, il faudrait au moins deux jours. J’ai pris le temps de m’attarder sur les œuvres qui étaient plus de mon goût et j’ai été largement récompensé par de la grande photographie. Alec Soth est un photographe d’âge moyen du Midwest avec une vue peu conventionnelle — mais non étrange — des Américains et de leur pays, montrés par de grand portraits pris in situ. Ses sujets sont banals, sa présentation ordinaire, mais le résultat est un récit qui apporte beaucoup de sens à quelque chose qui semble sans importance.

 

Bruce Gilden ne serait pas d’accord avec ma prochaine trouvaille ! Le travail de Bill Hayes est spontané, pertinent et respectueux. Sa photographie de rue et ses portraits à la volée consistent en de petites rencontres avec des inconnus, mais il trouve le moyen de percevoir leur âme, leurs émotions et de les présenter comme des individus uniques et complexes.

 

Le travail de portrait de Lynn Gilbert présente des femmes dans une lumière inhabituelle et excitante pour les années 1950 : des pionnière dans des domaines masculins. Bella Abzug, Julia Child,  Betty Friedan, Ruth Bader Ginsburg, Billie Jean King, Susan Sontag, Gloria Steinem et Barbara Walters font parties des innovatrices qui se sont présentées devant son appareil.

 

Le salon juxtaposait le travail des grands maîtres et offrait une perspective rafraichissante sur des artistes connus. La photo de Che Guevara prise par Alberto Korda était accrochée à coté d’un superbe portrait de Frieda Kahlo. Je suis tombé sur un mur avec des photos que je ne connaissais pas de Bruce Davidson et William Klein. Si vous doutiez encore que la photo de rue puisse être un art, leur travail va vous convaincre. J’ai également pu admirer une collection de photos de Danny Lyon intitulée Vintage : perturbante, turbulente et inoubliable. 

 

Il y avait également des retrospectives dont une sur le centième anniversaire de naissance de W. Eugene Smith montrant son œuvre d’Albert Schweitzer au Country Doctor et de Pittsburgh à Minamata. Chaque tirage était empreint d’histoire, de travail et d’émotions humaines.

 

L’octogénaire Tony Vaccaro était présent pour une exposition de ses photos les plus connues d’événements culturels et de célébrités. Il était armé de son fidèle Leica M3 avec 50mm Elmar, il a ajouté ne jamais sortir sans lui !

 

Les photographes du nord du 49e parallèle étaient bien représentés. Les images de faune saisissantes de Paul Nicklen couvraient les murs d’un espace de galerie éponyme, tandis que les travaux méticuleux de Guillaume Simoneau étaient représentés par de grands tirages de la galerie torontoise Stephen Bulger.

 

Vous vous intéressez aux beaux lives photos ? Des premières éditions signées étaient disponibles à des prix d’amateurs et de collectionneurs passionnés. J’ai eu la chance de rencontrer deux de mes héros, Alex Webb et Rebecca Norris qui dédicaçaient leur dernier livre, Violet Isle, un superbe duo photographique qui a saisi l’esprit de Cuba. Alex et sa femme sont toujours très généreux de leur temps pour discuter de l’état actuel de l’art photographique.

 

Le show de photographie AIPAD est l’excuse idéale pour fuir l’interminable hiver montréalais et donner libre court à son amour de la photo. Assurez-vous de ne pas rater l’édition 2019 !

 

Alex Webb and Rebecca Noris signing their book Imagine this is a wall in your house :-) Henry Cartier Bresson side by side William Klein Sally Mann’s immediate family. The controversy have subsided, but the images live on. Paul Nicklen’s Large, but not quiet life-size images of the wild north Tony Vaccaro with his cherished M3 under some of his well known photographs William Klein and Bruce Davidson, both loved spontaneous street photography W Eugene Smith, hard work, torment and genius Danny Lyon retrospective Frieda loved the camera! Korda’s Iconic Che! Lynn Glibert’s stories of women trailblazers Bill Hayes - Street photography meets Portraits Alec Soth - Environmental portraits

Finalement, une bonne récolte

Maintenant que la suite présidentielle du Leitz Park Hotel est terminée, les employés de la nouvelle usine peuvent retourner à leur tâche première : faire des appareils et des objectifs !

 

2018 promet d’être l’année de l’abondance chez Leica. Personne n’est plus heureux que moi de voir Leica compléter son catalogue d’objectif SL. Les Summicron 75mm et 90mm ainsi que le 16-35 Vario-Elmar ont commencé à arriver ou vont arriver prochainement. De plus, si mes sources sont correctes, les Summicron 35mm et 50mm devraient arriver d’ici la fin de l’année. Enfin, les utilisateurs de Leica auront de quoi tirer pleinement partie de leur merveilleux appareil SL.

 

Dans le monde du M, le nouveau Noctilux 75mm repousse les limites du design optique et redéfini la perfection. Bien qu’il semble massif sur le mince M10, il va créer des images avec une signature unique au monde.

 

En parlant de signature, même votre iPhone avec bi-objectifs et bokeh artificiel au look naturel ne pourra pas rivaliser avec les images empreintes de rêve du 90mm Thambar. Outre la qualité d’image et ses particularités, l’objectif est magnifiquement construit avec un aspect rétro et un assemblage moderne.

 

La LHSA a l’habitude de choisir un produit Leica légendaire pour en faire leur propre emblème spécial. Le dernier-né de cette tendance, et un must pour tout collectionneur Leica, est l’Apo-Summicron 50mm f2. L’objectif le plus perfectionné jamais réalisé par Leica pour corriger les aberrations chromatiques et réduire à néant le focus shift à toute distance et toute ouverture.

 

Leica SL with SL 16-35mm Leica SL 75 Summicron Leica 90mm Thambar Leica 50mm APO-ASPH LHSA

Une journée de nature, photographie et créativité

Le temps printanier jouait à cache-cache durant notre rencontre du 14 avril pour communier avec la nature et exprimer notre créativité à travers la photographie. Des paysages enneigés, du temps frais, un ciel couvert avec des moments de lumière dramatique, tous ces éléments ont servi d’adrénaline photographique pour douze heures bien remplies en Estrie. Nous avons parcouru chemins et sentiers, roulé sur des routes de campagne et des allées, exploré des églises pittoresques et des chapelles rustiques tout en rencontrant les gens du coin. De retour au studio à St-Étienne-de-Bolton, nous nous sommes penchés sur nos photos en discutant de nos points de vue respectifs. Une journée réellement belle et éducative !

 

Merci Éric Lajeunesse de nous avoir accueilli dans ton magnifique studio rempli de lumière naturelle et débordant de ton talent et travaux photographiques ! Ta générosité et ton ouverture sont sans pareil. Merci également à Mike Lee, notre sympathique et dynamique représentant Leica qui nous a apporté de l’excellent équipement et de précieux conseils techniques. Et bien sûr, un gros merci à tous les participants pour leur énergie contagieuse et leur sens du partage que vous avez apporté lors de cette merveilleuse rencontre.

 

Ci-dessous un petit exemple des magnifiques images que nous avons prises, la galerie complète est disponible ici.

 

 

©Yves Beaulieu ©Steve Pellerin ©Pierre Charbonneau ©Normand Balthazar ©Jerry Ostrega ©Isabelle Thibault ©Gilles Leroux ©Eric Lajeunesse ©Danail Stoianov-Arnoud ©Claude Bouchard ©Bernard Fougères ©André Savoie

***

Le printemps est arrivé. Nous avons remisé le chocolat chaud jusqu’à l’hiver prochain, mais vous êtes invités à notre boutique pour prendre l’un de nos fameux espressos et jaser photo sans parka, écharpe ou mitaines !


Au plaisir de lire vos commentaires.

                Photographiquement vôtres,

                Jean Bardaji et Daniel Wiener

Rangefinder footer image

Où les Leicaistes se réunissent!

Abonnez-vous à la newsletter

Nous sommes respectueux de votre vie privée et nous ne partagerons jamais votre adresse courriel avec qui que ce soit.